Tentez les réunions debout

Le 22 mai 2017 à 08h15

Les standing-meeting ont fait leur preuve dans le cadre professionnel, mais qu’est-ce qui fait leur efficacité ?

Les 3 principaux avantages d’une réunion débout

1 Rester debout facilite une approche participative :

  • Lors d’une réunion debout, les habitudes protocolaires n’ont plus cours. La fameuse organisation des places assises y est oubliée (vous avez déjà dû remarquer qu’autour d’une table de réunion certains sont toujours  assis au même endroit,  et parfois en retrait dans les angles…). Debout : chacun peut se déplacer ou se rapprocher. Le comportement « territorial » est donc évité.
  • Debout, le responsable est au même niveau que ses collaborateurs : le management horizontal s’en trouve facilité !
  • Les personnes sont souvent plus proches qu’assises autour d’une table, cela favorise la cohésion d’équipe. C’est le même principe que lors des temps morts des matchs de basket qui sont tout sauf des temps morts !

2 Rester debout met chacun en action :

  •  Gros avantage :  une réunion debout grignote peu l’emploi du temps !Au-delà de 15 mn, on cherche tous un endroit où s’asseoir ! Une réunion debout ne s’éternise donc jamais car passer en position assise signifie un détachement progressif du débat , cela oblige à faire court
  • De plus, la station debout incite à éviter les protocoles et à  aller droit au but (on entre tout de suite dans le vif du sujet).
  • Il est difficile de prendre des notes quand on est debout, et c’est tant mieux. Une seule personne retranscrit les données sur un paper board et cela évite aux autres de « vaquer » (où est mon smartphone, mon stylo ?…). Chaque participant reste ainsi attentif et donc plus productif.
  • Conséquence : la courte durée et  l’absence de prise de note individuelle imposent de fixer un seul objectif clairreunion-debout

3 Rester debout permet d’investir des lieux différents

  • Tous les espaces sont envisageables car un paper-board ou une tablette suffisent. La réunion peut être efficace même sans salle de réunion !
  • Des lieux différents mais aussi des optiques différentes : si la réunion debout est souvent appliquée aux briefings et debriefings,  elle ne s’y limite pas nécessairement.

 

Quelques règles à mettre en place

  •  Le dernier arrivé s’exprime en premier  : cela encourage chacun à être à l’heure, (et le dernier arrivé hésite toujours à quitter en premier une réunion !)
  •  Hormis pour le premier arrivé, personne ne distribue la parole, sinon cela pose une hiérarchie. Définir un tour de table est cependant possible (même sans table !). Le tour de table est malgré tout à éviter, car systématiquement, celui qui va parler néglige l’écoute de son prédécesseur et fait moins attention à la personne qui s’exprime après lui.

2 points de vigilance

  • Certains individus savent imposer physiquement leurs arguments (voix plus puissante, posture du corps), se tenir en cercle ou autour d’une table ronde peut garantir un meilleur rapport égalitaire.
  • Pour  certaines personnes (âge, contraintes physiques…), la posture debout devient vite intenable : la durée de la réunion doit en tenir compte.

Petit récapitulatif pour une réunion debout :

  1. -Ne pas réunir plus de 8 personnes
  2. -Oser des lieux  différents (mais non bruyants)
  3. -L’animateur lance 1 seul objectif, puis évite que les personnes ne s’adressent qu’à lui (ce serait au détriment du groupe)
  4. -Le dernier arrivé s’exprime en premier, ensuite l’ordre de prise de parole reste libre
  5. -Clôturer la réunion dès que le rythme se relâche.

 

Maintenant que vous connaissez les principaux ingrédients de la réunion debout, pourquoi ne pas organiser une séquence de formation debout  ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *