Le métier de social media manager

Le 31 mai 2017 à 15h52

Manon, social media manager à Tetrapolis depuis 3 ans, nous présente son métier.

Les 4 activités du social media manager

Un social media manager, c’est quoi ?

On peut dire qu’il y a 4 activités.

La première, c’est la stratégie social media. On conseille le client sur le réseau social qu’il devrait utiliser pour développer son activité et sur la manière de s’exprimer sur les réseaux sociaux. On crée aussi une ligne éditoriale, c’est-à-dire qu’on définit le ton à utiliser sur les réseaux sociaux, la fréquence des publications et la charte graphique. On fait ensuite un rapport de stratégie qu’on remet au client.

Deuxièmement, on anime et on modère (NA : répondre aux commentaires des publications et aux messages privés) les réseaux sociaux d’une marque. Ça s’appelle le Community Management.

La troisième activité c’est la gestion publicitaire. Notre rôle est de mettre en ligne une publicité, de l’optimiser et d’élaborer un programme de performance pour évaluer l’efficacité de la campagne pub.

Enfin, on crée des dispositifs digitaux comme des jeux concours, des landing pages ou des bots Facebook.

Des missions qui ne se ressemblent pas

Comment se déroule ta journée ?

Ma journée commence par une veille sur les réseaux sociaux, c’est-à-dire qu’il faut suivre les actualités et se tenir au courant de toutes les nouvelles fonctionnalités des réseaux sociaux, s’intéresser aux opérations de marques qui ont fait le buzz et aux chiffres d’utilisation des réseaux sociaux.

Ensuite, je lis mes mails et traite les urgences.

La gestion du community management occupe une grande partie de ma journée : je gére les comptes clients sur les réseaux sociaux et je réponds aux commentaires. Le reste de ma journée va dépendre des missions que je dois réaliser. Ça peut être la création d’un planning, l’élaboration d’une stratégie, la mise en ligne d’une campagne publicitaire ou la réalisation du bilan d’une page, par exemple.

Dans ce métier, qu’est-ce que tu trouves varié et qu’est-ce que tu trouves, au contraire, répétitif ?

— Le social media manager adapte toujours sa communication au réseau social et sa stratégie à son client. Donc c’est varié. Mais, par contre, la modération c’est assez répétitif.

La clientèle est composée de quels genres d’entreprises ?

— On s’adresse à une clientèle très variée. Ça peut être une PME comme ça peut être un grand groupe. On a des entreprises en B to B comme en B to C. Les secteurs d’activités sont eux aussi très diversifiés.

Des outils numériques spécifiques

Quels outils es-tu amenée à utiliser ?

— J’utilise, évidemment, les réseaux sociaux mais aussi des plateformes de jeux concours (Kontest, Socialshaker, Agorapulse), des outils pour créer un planning de publication et le soumettre à validation du client (Komunity Booster), des outils de publication (Buffer, Tweetdeck), des outils pour remonter les articles sur un certain sujet (Netvibes, Scoop It) et un logiciel de veille (Digimind).

Focus sur les compétences et les formations nécessaires

Manon explique le métier de social media manager

Manon explique le métier de social media manager

Quels sont les compétences et les qualités nécessaires ?

Il est important d’avoir de la culture web. Il faut aussi savoir rédiger pour le web en mode SEO et connaître les bases du graphisme. Le social media manager doit être communicant et créatif parce qu’il doit toujours se renouveler et produire de nouvelles idées. Il doit être dynamique, polyvalent et réactif. C’est aussi très important de se tenir informé et d’avoir de la culture générale parce qu’il faut savoir rebondir sur l’actualité.

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Après un DUT Techniques de Commercialisation, j’ai poursuivi mes études par une Licence professionnelle Marketing des Services et TIC. Et, après, j’ai fait un Master E-marketing en apprentissage. Mais, pour être social media manager, il est possible de réaliser un parcours orienté Communication.

 

Social media manager : un métier « fun »

Qu’est-ce qui te motive dans ce métier ?

C’est un métier qui évolue sans cesse, qui demande polyvalence et travail d’équipe. En plus, c’est fun.

Quelles sont les contraintes du métier ?

Les réseaux sociaux, ça ne s’arrête jamais. Donc, ça peut empiéter sur la vie privée. Par exemple, il est parfois difficile de faire comprendre aux consommateurs que le social media manager est rentré chez lui et qu’il répondra aux messages le lendemain.

Un métier qui a de l’avenir ?

Comment peux-tu qualifier l’insertion professionnelle ?

Aujourd’hui, il y a de nombreux débouchés. La jeunesse est très souvent associée aux réseaux sociaux et est donc considérée comme une expertise en soi. Ne pas avoir d’expérience professionnelle dans ce domaine n’est pas forcément un obstacle.

Comment pourrait évoluer ce métier dans les années à venir ?

C’est un métier qui sera sûrement amené à se spécialiser. Il commence déjà à y avoir des social media managers spécialisés en gestion des relations avec les influenceurs, d’autres en rédaction d’articles ou encore dans le live, la publicité ou le community management.

 

Manon intervient également en tant que formatrice à Tetrapolis Academy, notamment pour animer les formations suivantes :

  • Animer les réseaux sociaux en community manager (1 jour)
  • Savoir répondre aux avis et commentaires clients (1 jour)
  • Communiquer par la messagerie instantanée et les vidéos éphémères (2 jours).

Découvrez l’ensemble de nos formations sur www.tetrapolis-academy.fr.

 

Témoignage recueilli par Marion SAINT-VAL, Assistante de Gestion stagiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *